• # 30 #

     

    Ce fut ce moment que choisis Jillian pour presque défoncer la porte en criant "COLUMBOOOO", faisant sursauter Emily et à peine réagir Kris, trop habitué à ses délires. 

    Il garda tout de même son sourire devant cette scène qui pinça un peu son cœur d'artichaut, toujours si bien camouflé.

    - Ah, je dérange ? Je repasserai !

    - C'est chez toi, abruti. Marmonna Emily, profondément dépitée.

    - T'étais où ? Coupa Kris, d'une voix froide et menaçante qui interloqua aussi bien Emily que Jillian. 

     

    # 30 #

     

    - J'ai eu un coup de fil pour une livraison pas loin, c'est tout.

    - C'est...TOUT ? Tu as donc laissé cette...idiote sans surveillance ! Idiote qui est allée gentiment se promener, malgré nos ordres !

    - Ne cries pas si fort, aies pit...

    - Toi, ta gueule. La coupa-t-il d'une voix qui lui fit baisser le regard. Je te préviens JIllian, encore un coup comme ça, et j'hésiterais pas. Entre sa tête ou la mienne, mon choix est vite fait. Ajouta-t-il avant de tourner les talons et de claquer violemment la porte en partant, laissant derrière lui une Emily blême et un Jillian hébété.

     

    C'était bien la première fois qu'il voyait son ami parler autant ou même perdre le contrôle.

     

    # 30 #

     


    votre commentaire
  • # 31 #

     

    Quelques minutes plus tard, Emily se retrouvait enfermée dans la salle de bain, ayant prétexté auprès de Jillian une soudaine et irrépressible envie de se doucher, pour pouvoir en réalité s'isoler un peu.

     

     Elle faisait tout de travers.

     

    Malgré les apparences, elle était heureuse d'être ici, d'avoir trouvé au moins un allié, de ne pas être encore une fois seule au monde.

     Et, surtout, elle n'avais jamais voulu être un fardeau. C'était pourquoi elle était partie de chez elle, et aussi pourquoi elle se sentait si coupable ce soir : elle n'en avait encore fait qu'à sa tête, risquant ainsi la vie des personnes qui lui avaient tendu la main.

     

    # 31 #

     

    Jillian ne lui en avait pas tenu compte, ce qui ne l'avait qu'à peine étonnée. Ce type avait l'air d'être la gentillesse même, sous une légère couche de stupidité et de fausse insensibilité.

     

    Mais Kris semblait tout bonnement la haïr, et c'était peut-être ça au fond qui la tourmentait le plus. Quelle idiote, sérieusement.

     

    Son portable, que Jillian avait également récupéré lors de son escapade chez elle, vibra dans sa poche, ce qui la déconcerta un peu. Elle n'avait en effet pas vraiment d'amis, du moins pas de personnes suffisamment proches d'elle pour qu'elle ait eu envie de rester en contact avec, ou inversement.

     

    Le numéro de l'expéditeur lui était inconnu.

     

    # 31 #

     

     

     

    [ « L'égoïsme aspire à la solitude pour échapper à la dépendance » ]

    Henri Lacordaire

     

    ...

     

     

    # 31 #

     *regarde la date de sa dernière MAJ*. Arf.

    C'est que ce mois-ci, entre les partiels, Noël, le réveillon, pouah pouah pouah, Mais j'y suis arrivééééééée !En tout cas, je suis contente de l'avoir enfin bouclée pour pouvoir continuer (l'action va bientôt commencer :P).

    Je bosse beaucoup sur ma future histoire aussiet ça avance bien. Mais ce ne sera pas du tout le même genre, plus fantastique et sombre, je m'amuse vraiment à faire des recherches et à l'écrire. Mais elle ne sera pas disponbile avant un certain temps ^^

    Sur BFG, je m'amuse, je peux me permettre plus de choses.

    En tout cas, Merci beaucoup de me suivre, et encore Bonne Année à tous, bisous !

     


    1 commentaire
  • # 32 #

     

    Les semaines passaient, et Emily était de plus en plus proche de Jordane, notamment depuis le message qu'elle lui avait envoyé, suite à la demande d'un Jillian un peu inquiet. Elle s'était révélée être une amie précieuse, toujours présente et positive, bien que légèrement survoltée. Kellen était aussi un bon allié, appréciant la franchise et l'humour de la jeune fille, si bien que le jeune couple passait plus de temps à lui tenir compagnie que chez eux.

     

    Jillian ? Depuis ce fameux soir, il s'évertuait à mettre une certaine distance entre eux dont Emily n'arrivait pas à déterminer la cause : la présence de ses deux nouveaux complices était donc une véritable bouffée d'air frais dans cette ambiance un peu tendue.

     

    Mais quand ils n'étaient pas là, la solitude revenait. Il lui était toujours impossible de sortir, et elle devenait presque dingue. Alors pour s'occuper, elle s'installait sur la table basse du salon et gribouillait, le visage du blondinet, aux abonnés absents, se reconnaissant souvent dans ses esquisses.

     

    # 32 #

     

    Chaque fois que la situation lui pesait et qu'elle tentait de rompre de la glace, il changeait de sujet ou prenait la fuite. Ce petit jeu l'agaçait, et elle se promit d'avoir une sérieuse conversation avec lui, sans le laisser lui échapper, cette fois.

     

    Quant à Kris et bien...c'était Kris. Il semblait la mépriser au plus haut point, et ne venait presque plus au studio. Et lorsqu'il venait, il ne faisait même pas l'effort d'être hypocrite : il l'ignorait royalement. Bien sûr, que ça la blessait ! Mais son ego surdimensionné l'obligeait à feindre l'indifférence. Pourtant, au fond, elle savait qu'elle aurait vraiment aimé qu'il l'apprécie, qu'elle réussisse à percer sa carapace.

     

    Oui, Emily était plus heureuse qu'avant, même si elle souhaitait de tout cœur - bien qu'elle ne l'avouerai jamais - améliorer ses relations avec ces deux incompréhensibles hommes.

     

    # 32 #

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique